Spread the love


Ce virus respiratoire syncytial (VRS) est hautement contagieux et peut entraîner des affections sévères telles que des pneumonies et des bronchiolites, entraînant des milliers de décès et des hospitalisations massives à travers le monde. Le vaccin nommé “Abrysvo” constitue une avancée majeure, étant le premier vaccin indiqué pour l’immunisation passive des nourrissons, administré aux bébés de la naissance jusqu’à 6 mois, suite à l’administration du vaccin à la mère pendant la grossesse. Parallèlement, il est également destiné à l’immunisation active des adultes âgés de 60 ans et plus. Le VRS étant l’une des principales causes d’hospitalisation pédiatrique en Europe, il était priordial de développer un vaccin ou autre traitement préventif. Ce vaccin a donc été évalué avec célérité dans le cadre du mécanisme d’évaluation accélérée de l’EMA, en raison de son importance pour la santé publique. Le virus respiratoire syncytial est généralement associé à des symptômes bénins de type rhume, mais il peut avoir des conséquences graves chez les jeunes enfants et les personnes âgées (source 1).

La décision de l’EMA sera maintenant soumise à la Commission européenne pour une autorisation de mise sur le marché au sein de l’Union Europpéenne, une étape normalement considérée comme rapide et logique selon la procédure. 

Leave a Reply

Your email address will not be published.