Spread the love


Les patients ne respectent pas à la lettre leur prescription, dans l’immense majorité des cas des thérapies inhalées. Or, dans la BPCO, les voies aériennes sont encombrées de mucus et rétrécies et si le traitement n’est pas pris ou mal pris, le patient sera davantage essoufflé et fatigué. On écoute le Dr Frédéric Le Guillou, pneumologue et président de l’Association Santé Respiratoire France.

Leave a Reply

Your email address will not be published.