Spread the love

Battu pour la deuxième fois consécutive, le boxeur français Tony Yoka a subi un nouveau coup d’arrêt ce samedi soir à Paris. Quelle va être la suite pour lui désormais ?

Il a eu sa réponse. Tony Yoka voulait clairement savoir où il en était, c’est désormais chose faite. Battu par Carlos Takam, pour sa deuxième défaite de suite après son revers contre Martin Bakole, le champion olympique 2016, qui rêve d’un titre mondial, a été stoppé net et a pu voir ce qui l’éloignait encore du Top 10.

Si beaucoup ont sifflé le Parisien lors de l’annonce de la victoire du Franco-camerounais au Zénith de Paris, d’autres étaient quelque peu estomaqués par sa prestation et surpris de voir que celui qui possédait peut-être le plus haut potentiel depuis un moment chez les lourds français n’est plus capable de faire peur.

doit-il quitter Virgil Hunter ?

L’ancien champion du monde chez les amateurs s’est contenté de défendre contre le vétéran des poids lourds (42 ans) qui a semblé avoir une seconde jeunesse tant il a dominé la rencontre du début à la fin.

Mais alors où est passé celui qui avait un style «cubain», comme le confient de nombreux spécialistes et d’anciens coéquipiers en équipe de France de boxe, jusqu’à son titre de champion olympique à Rio ? A l’époque, Yoka dominait ses adversaires avec son allonge et sa rapidité d’exécution. Aujourd’hui, il en est bien loin. Alors à 30 ans, que doit-il faire et quel est son avenir ?

«Il faut que je reparte travailler encore. Dans une carrière, il y a des victoires et des défaites, c’est comme ça, a-t-il confié en zone mixte après sa défaite. Aujourd’hui, c’est une défaite, demain ce sera une victoire. Il n’y a pas d’arrêt. L’année dernière, ça a été très dur, j’ai beaucoup coupé. Là j’ai déjà un combat prévu le 24 juin. Donc je vais vite me remettre au travail et revenir avec un autre combat. Il faut continuer, aller de l’avant.»

A la question de savoir s’il allait conserver le même environnement, le même entraînement pour ce prochain combat, Tony Yoka a répondu par l’affirmative. Alors que les critiques sur les méthodes de Virgil Hunter, son entraîneur américain depuis ses débuts professionnels, sont de plus en plus nombreuses. S’il a des réussites comme Andre Ward ou Joshua Buatsi, force est de constater que le Français est plutôt à ranger de l’autre côté.

Alors doit-il quitter la Californie pour se relancer ? Doit-il combattre hors de France et retrouver un peu d’anonymat pour complètement exploser aux Etats-Unis ? Evidemment, deux défaites font tache dans un CV de boxeur à l’heure d’aujourd’hui. Mais Tony Yoka possède un véritable talent. Il peut se relancer. A lui de faire les bons choix.

Plongez dans l’univers de la boxe avec le podcast L’Arène

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *