Spread the love


Le curcuma, grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, apaise les articulations en cas d’arthrose, favorise la digestion pour les foies paresseux, possède des vertus antioxydantes et a démontré son rôle dans la prévention du cancer. En somme, le curcuma est une épice si riche en bienfaits qu’on serait tenté de l’incorporer à tous nos repas, ou même de le consommer régulièrement sous forme de complément alimentaire.

Cependant, ce que l’on sait moins, c’est que le curcuma peut interagir avec certains médicaments, et cette interaction pourrait potentiellement présenter plus de dangers que de bénéfices. Il n’est donc pas conseillé d’en consommer excessivement sans en avoir discuté préalablement avec votre médecin, en particulier si vous suivez l’un des traitements mentionnés ci-dessous.

La combinaison de curcuma avec des médicaments anticoagulants augmente le risque de saignement

La curcumine (le composé actif du curcuma) a de légères propriétés anticoagulantes. La combinaison de suppléments de curcuma avec des médicaments anticoagulants, comme la warfarine (Coumadine) ou l’aspirine peuvent augmenter le risque de saignement ou d’ecchymoses. « Cette combinaison pourrait entraîner des situations potentiellement mortelles », explique la diététicienne Michelle Routhenstein.

Attention si vous prenez des médicaments contre les brûlures d’estomac

La diététicienne explique que les médicaments antiacides sont censés agir à l’opposé de l’effet du curcuma. La prise de suppléments de curcuma pourrait diminuer leur efficacité dans la gestion des reflux acides ou des ulcères et provoquer un inconfort gastrique.

Vous prenez des médicaments contre le diabète

Le curcuma possède des effets similaires à ceux des médicaments contre le diabète pour abaisser le taux de sucre dans le sang. Aussi, la curcumine peut amplifier l’efficacité des médicaments et leur consommation conjointe peut augmenter le risque d’hypoglycémie. Il est donc recommandé d’en parler à votre diabétologue avant de prendre des suppléments de curcuma.

Voici les autres cas où il faut faire attention avec le curcuma

Vous avez des problèmes de vésicule biliaire ou des calculs rénaux. La prise de curcuma pourrait encore compliquer le problème car cette épice contient de l’oxalate, qui pourrait stimuler les contractions de la vésicule biliaire et augmenter le développement des calculs biliaires.

Vous allez subir une intervention chirurgicale. Etant donné que le curcuma peut agir comme un anticoagulant, vous devrez arrêter de prendre du curcuma avant votre intervention chirurgicale programmée, pour éviter les complications.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *