Spread the love


Quels sont les symptômes d’une allergie dans les yeux ?

L’allergie au pollen de graminées, de bouleau, de noisetier… ne touche pas seulement le nez avec le rhume des foins ou la rhinite allergique. Elle s’attaque aussi aux yeux ! Au niveau de ces derniers, l’allergie au pollen se manifeste au niveau des deux yeux par « un larmoiement clair important, une rougeur au niveau des yeux, un prurit de l’angle interne de l’œil », énumère Julie Roigt, pharmacienne.

La conjonctivite allergique ne doit pas être confondue avec la conjonctivite virale ou bactérienne. « En cas de conjonctivite virale, le larmoiement est également clair et abondant, et lorsqu’il s’agit d’une conjonctivite bactérienne, le larmoiement est opaque uni ou bilatéral et les paupières sont collées au réveil », précise la pharmacienne.

Comment faire disparaître une allergie dans les yeux ?

Julie Roigt, pharmacienne : Le lavage oculaire est important pour diluer le médiateur de l’inflammation (l’histamine) et permettre d’éliminer l’allergène.

Pour nettoyer ses yeux, différents produits peuvent être utilisés.

Voici les préconisations de la pharmacienne :

  • le sérum physiologique s’utilise aussi bien pour le nez que pour les yeux, chez les petits comme chez les grands ;
  • un collyre à base de chlorure de sodium ;
  • un collyre à base de borax/acide borique. « L’avantage de ce type de produit, c’est qu’il rétablit le pH oculaire », précise la pharmacienne ;
  • un produit à base d’hamamélis : l’hamamélis est un arbuste qui a une action veinotonique. « Il améliore la microcirculation locale des yeux, il est antioxydant et décongestionnant », précise la pharmacienne.

Ces produits destinés au lavage oculaire doivent être utilisés généreusement. Il est conseillé de « faire des jets conséquents en utilisant l’unidose complète et en partant de l’extérieur de l’œil vers l’intérieur », explique Julie Roigt. Pourquoi dans ce sens ? « Si l’on part de l’angle intérieur de l’œil vers l’extérieur, on risque de diffuser davantage l’allergène, avertit la pharmacienne. Il faut penser également à se munir d’une compresse stérile au cas où le produit coule. »

Il est préférable d’acheter des lavages oculaires en unidose qu’en flacon. Les premiers sont plus hygiéniques car respectant la stérilité, à condition, bien sûr, d’utiliser l’unidose en une seule fois pour les deux yeux. « Les unidoses ne contiennent pas de conservateur contrairement au flacon, précise la pharmacienne. Or, les conservateurs peuvent entraîner une réaction allergique. »

Les produits pour le lavage oculaire peuvent être utilisés entre une et quatre fois par jour.

Quel est le meilleur collyre anti-allergique ?

Le lavage oculaire ne suffit pas pour traiter l’allergie au pollen localisée au niveau des yeux. Il faut également avoir recours à un collyre qui calmera l’irritation des yeux et/ou à un collyre qui diminuera le gonflement des yeux.

Quels collyres contre l’irritation des yeux ?

Les collyres destinés à lutter contre l’irritation des yeux s’utilisent après le lavage oculaire. « Il faut attendre entre 10 et 15 minutes avant de les instiller dans les yeux afin que le principe actif soit bien diffusé et ne coule pas », prévient la pharmacienne.

Différents collyres peuvent être utilisés. Voici ce que préconise la pharmacienne.

  • Collyre à base d’acide salicylique : « il calme l’inflammation et la rougeur, précise Julie Roigt. Il s’instille 2 à 4 fois par jour dans les yeux durant 15 jours. »
  • Collyre à base d’euphrasia officinalis et de povidone : « il soulage l’irritation et hydrate la surface de l’œil, explique la pharmacienne. Il faut mettre 1 à 2 gouttes par jour pendant 30 à 45 jours. »
  • Complexe Homéoptic : il contient de l’euphrasia officinalis, du calendula et du magnesia carbonata. « Ce collyre homéopathique soulage l’irritation. Il s’utilise à raison de 1 à 2 gouttes dans chaque œil, 2 à 6 fois par jour », conseille la pharmacienne. Il peut être utilisé dès l’âge d’un an.

Bon à savoir : « sans amélioration des symptômes au bout de 3 à 5 jours, il est indispensable de consulter un médecin, prévient la pharmacienne. En cas de douleur, de vue modifiée, de photophobie, une consultation médicale d’urgence s’impose également. »

Quels collyres pour faire dégonfler les yeux ?

Certaines plantes peuvent être utilisées pour lutter contre l’inflammation oculaire ou un œil gonflé, dû  à l’allergie au pollen.

  • La camomille : « dans 200 ml d’eau chaude, faire infuser 10 minutes soit un sachet de camomille soit une cuillerée à café de fleurs séchées. Filtrer. Laisser refroidir. Tremper dans l’infusion une compresse stérile et en poser une sur chaque paupière durant 10 à 15 minutes 1 à 4 fois par jour », préconise la pharmacienne.
  • Le concombre : « une rondelle sur chaque paupière permet aussi de décongestionner et d’hydrater », explique Julie Roigt.
  • Penser aussi aux masques de cryothérapie à utiliser 10 à 15 minutes plusieurs fois par jour pour faire dégonfler les yeux.
  • Et enfin, on peut aussi utiliser un collyre spécifique.
    Collyre à base de plantain lancéolé : « il adoucit et décongestionne, précise la pharmacienne, et s’utilise à raison de 1 à 2 gouttes 2 à 4 fois par jour. »

Quels collyres antihistaminiques ?

Certains collyres antihistaminiques sont disponibles sans ordonnance. Ils permettent l’éviction de l’allergène et le traitement de la conjonctivite allergique. Il est préférable de les choisir en unidose.

  • Collyre à base de cromoglycate de sodium
  • Collyre à base d’acide acétyl glutamique

« Ces deux collyres sont à utiliser à raison d’une goutte dans chaque œil, 1 à 6 fois par jour », conseille la pharmacienne.

  • Collyre à base de lévocabastine : « ce type de collyre est très efficace durant la crise. Il s’utilise à raison de 2 gouttes 2 fois par jour, dès l’âge de 30 mois », précise la pharmacienne.

Ces différents types de collyre (contre l’irritation, pour faire dégonfler ou antihistaminique) peuvent s’utiliser les uns après les autres, à une condition : « il faut attendre 10 à 15 minutes entre chaque instillation de collyre », précise la pharmacienne.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *