Spread the love


Les scientifiques sont formels : pour vieillir en bonne santé et améliorer son espérance de vie, il faut impérativement éviter l’inflammation généralisée de l’organisme. Ce phénomène serait en effet un facteur favorisant pour de nombreux soucis de santé – troubles cardiovasculaires, démence sénile, perte de masse musculaire, infections bactériennes et virales à répétition…

Pour limiter le risque de développer cette fameuse inflammation généralisée du corps, la University of Birmingham (en Grande-Bretagne) propose 7 conseils qui ne sont pas difficiles à appliquer au quotidien :

Bouger aussi souvent que possible

En plus d’être excellente pour la ligne ainsi qu’en prévention de nombreuses maladies cardiovasculaires (le diabète de type 2, par exemple), l’activité physique permettrait aussi de réduire l’inflammation du corps. Les chercheurs de la University of Birmingham recommandent de faire au moins 150 minutes d’activité physique modérée à intense chaque semaine.

Surveiller son poids

L’excès de masse grasse favorise l’inflammation généralisée de l’organisme. En effet, les tissus adipeux produisent naturellement des cytokines pro-inflammatoires. Les chercheurs britanniques recommandent donc d’adopter une alimentation variée et équilibrée pour atténuer ce phénomène.

Manger plus de fruits et de légumes

C’est prouvé : le régime méditerranéen (qui met l’accent sur les fruits et les légumes, et surtout sur les légumes à feuilles vertes comme les épinards ou les choux kale) réduit les marqueurs de l’inflammation dans l’organisme.

Limiter les produits ultra-transformés

Les sauces en bocaux, les sandwichs sous vide, les salades déjà prêtes, les plats en barquette… ne sont pas bons pour la santé et favorisent au contraire le développement d’un stress oxydatif pro-inflammatoire.

Apprendre à gérer son stress

D’après les chercheurs britanniques, le stress (surtout lorsqu’il devient chronique, c’est-à-dire récurrent dans la vie de tous les jours) favorise la synthèse d’hormones génératrices d’une inflammation persistante. Pour mieux gérer cette anxiété au quotidien, les scientifiques recommandent en particulier les activités en extérieur (randonnée, marche…) et la méditation en pleine conscience.

Soigner sa vie sociale

L’isolement constitue, d’après les chercheurs de la University of Birmingham, un facteur favorisant un vieillissement prématuré de l’organisme et une inflammation généralisée. Ils nous conseillent donc de soigner nos relations sociales et (par exemple) de passer davantage de temps en famille.

Prendre des compléments alimentaires

Selon les chercheurs britanniques, les oméga-3, la curcumine, le resvératrol, la vitamine C, la vitamine D, le magnésium et les probiotiques permettraient d’aider à combattre l’inflammation généralisée de l’organisme. Mais attention : avant d’entamer une cure de compléments alimentaires, un avis médical reste nécessaire !

Source : University of Birmingham

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *