Spread the love


Vous avez décidé de reprendre une activité physique ? Vous avez bien raison ! Et si vous avez choisi de pratiquer de la gym douce, il convient d’abord de trouver la tenue adéquate. Taille matière, coupe… Plusieurs critères sont à prendre en compte. Pour vous aider, Top Santé s’est entretenu avec Emeline Kuhner-Stout, fondatrice de Elastique Athletics.

Le legging est-il obligatoire ?

On pense forcément au legging lorsque l’on se lance dans le Pilates ou le yoga. Or, selon Emeline Kuhner-Stout, si ce dernier est confortable, il ne constitue pas la seule option.

« Pour faire du sport, voyager ou pour aller faire ses courses, le legging est un vêtement confortable et agréable. Ce que nous trouvons intéressant, c’est le fait de pouvoir allier le confort et l’agréable du legging avec la compression graduée. Et la, on arrive a quelque chose de puissant qu’aucun autre vêtement peut obtenir. En combinant le confort, l’agréable, le beau avec un processus de fabrication a la base plutôt de la sphère medico thérapeutique, on crée la pièce maitresse de la garde robe« . 

« Un legging de compression c’est bien, mais une vrai garde-robe de compression c’est encore mieux. Le but, c’est d’apporter un bénéfice en maximisant toutes les parties du corps ou presque. Nos brassières notamment on un succès fou chez les femmes qui sont en voie de guérison du cancer du sein et qui sont a risque de développer un lymphœdème« , complète la fondatrice de Elastique Athletics.

Quelle taille ? Très serré ou pas ?

« Le concept de compression est souvent mal interprété. Ce qu’il faut rechercher c’est une compression graduée pour un legging, c’est a dire plus serré à la cheville et moins en haut de cuisse pour guider le retour sanguin et lymphatique. Cela demande une extrême précision dans le choix des matières, le patronage et la confection. Au final, on doit se sentir bien dans son legging. C’est comme une seconde peau qu’on a pas envie de retirer« , décrit Emeline Kuhner-Stout.

Trop serré, le legging coupe la circulation du sang et on aura du mal à permettre certains étirements. Trop grand, il aura tendance à tomber lors des postures inversées (ou des exercices un peu dynamiques) et à générer des plis qui peuvent gêner lorsqu’on fléchit les genoux, par exemple. Si on hésite entre deux tailles, on prend la plus grande en vérifiant qu’il reste en place lorsqu’on se penche en avant ou encore qu’on se met à quatre pattes.

Quelle matière ?

« Justement la matière est très importante, ajoute notre experte. Il faut des fibres qui puissent résister a une forte tension, garantir un maintien et un minimum de souplesse. C’est pourquoi nous avons sélectionné un polyamide de très haute qualité marié avec une dose d’élastane plus faible qu’un legging classique. Nous travaillons avec les mêmes matières depuis plus de 6 ans qui nous assurent une continuité et stabilité qui est primordiale dans le textile technique. Nous restons également a la pointe des innovations en matières de fibres plus naturelles et renouvelables et espérons obtenir de bon résultats dans les 2 prochaines années. Malheureusement, ces nouvelles matières ne sont pas encore utilisables pour faire de  la compression graduée« .

Même si le yoga et le Pilates sont considérés comme des gyms douces, ils peuvent faire transpirer ! Mieux vaut donc choisir un tissu technique, qui laisse la peau respirer, qui absorbe et évacue la transpiration. Dans tous les cas, il doit être doux et opaque pour pouvoir réaliser toutes les postures (même les plus acrobatiques) sans laisser apparaître les sous-vêtements.

Un legging doit être confortable

Un legging de compression graduée doit nous permettre de nous sentir confortable. On doit avoir envie de le porter pendant des heures et des heures. « Notre gamme MicroPerle peut être portée confortablement pendant 5-8 heures et la gamme lisse peut être portée pendant plus de 20 heures. Je les porte pour tous mes voyages très longs courriers« , détaille la fondatrice.

Peut-on miser sur des leggings gainant?

« Le maintien, la posture. C’est important d’avoir le bon alignement. Ca permet d’être plus efficace pendant sa séance de sport mais aussi d’adopter une meilleure posture tout au long de la journée« , complète notre experte.

Merci à Emeline Kuhner-Stout, fondatrice de Elastique Athletics

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *