Spread the love


Même s’ils nous rappellent souvent la recommandation nutritionnelle des « 5 fruits et légumes par jour », les spécialistes de nutrition ont plutôt tendance à privilégier les légumes dans une alimentation quotidienne, en raison de la teneur en sucre des fruits. Pourtant, certains fruits riches en sucres méritent d’être incorporés à notre alimentation car, comme l’ont découvert des experts, ils aident à lutter contre le syndrome métabolique.

Le syndrome métabolique est la conjugaison de plusieurs risques santé comme l’hypertension artérielle, une glycémie élevée, un taux de triglycérides sanguins élevé, un faible taux de cholestérol HDL et un tour de taille élevé. Si vous présentez au moins trois de ces risques, alors vous souffrez d’un syndrome métabolique, ce qui augmente fortement le risque de diabète et de maladies cardiovasculaires (comme l’infarctus ou l’AVC). Mais la bonne nouvelle, c’est que les fruits contiennent des nutriments essentiels à la prévention ou à la gestion du syndrome métabolique.

On ne peut se passer de leurs fibres et antioxydants

« Les fruits, même riches en sucre, sont également riches en fibres. Et ces fibres sont sans doute le nutriment le plus important pour améliorer la santé métabolique » souligne la diététicienne Kaytee Hadley, interrogée par Eating Well. « Les fruits contiennent aussi des antioxydants comme les vitamines C et A et des flavonoïdes, qui sont également des nutriments essentiels à la santé métabolique ».

Parmi les fruits que l’on considère souvent comme trop riches en sucre et qui ont parfois mauvaise presse, il y en a 3 que la diététicienne et ses consoeurs recommandent à leurs patients qui souffrent du syndrome métabolique, afin d’améliorer leur condition : la banane, le raisin et la mangue.

Banane, raisin et mangue préviennent le syndrome métabolique

Le premier de ces fruits est la banane. « Si vous n’incluez pas les bananes dans votre alimentation, vous manquez une variété de nutriments qui peuvent améliorer le syndrome métabolique, comme le potassium, les fibres, les antioxydants et les polyphénols », explique la diététicienne Meggie Connelly. Les bananes fournissent également des prébiotiques qui aident au contrôle de la glycémie, luttant ainsi contre l’inflammation chronique dans le corps.

Autre fruit souvent banni car trop sucré : le raisin. Or, une étude récente a révélé que la consommation de raisin et de produits à base de raisin est associée à de meilleurs taux de cholestérol, de triglycérides et à une meilleure tension artérielle, tous trois facteurs de risque de syndrome métabolique.

Dernier fruit que les diététiciennes veulent réhabiliter : la mangue. « Bien que les mangues contiennent plus de sucre que d’autres fruits tels que les baies, elles peuvent néanmoins s’intégrer dans un régime alimentaire métaboliquement sain et apporter des bienfaits sous forme de fibres, de vitamines, de minéraux et d’antioxydants » souligne Kaytee Hadley.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *