Spread the love


Nous avons beau savoir que manger cinq portions de fruits et légumes par jour est essentiel pour rester en bonne santé, ce n’est pas pour autant que nous y arrivons. Mais une raison supplémentaire peut nous motiver : une alimentation riche en légumes peut contribuer à réduire de manière significative le risque de nombreux types de cancer.

Qu’est-ce qui les rends si bénéfiques ? Le docteur Anaum Maqsood, spécialiste en oncologie médicale gastro-intestinale et en hématologie oncologique à Houston Methodist, explique que l’une des raisons est leur teneur élevée en antioxydants. Ces substances jouent un rôle important dans la santé immunitaire et aident à protéger l’organisme de l’inflammation chronique, responsable notamment de certains types de cancers. Tous les fruits et légumes sont riches en antioxydants, de même que les haricots, les légumineuses, les noix et les graines.

Une autre raison qui rend les légumes aussi efficaces dans la prévention du cancer est leur apport en fibres. En effet, les fibres contribuent au maintien d’une bonne santé intestinale, étroitement liée à la santé immunitaire et à l’apparition de certains cancers.

Choux, brocolis et navets

Il convient de rappeler que tous les légumes contiennent des antioxydants et des fibres, et qu’ils peuvent contribuer à réduire le risque de cancer lorsqu’ils sont consommés régulièrement. Mais s’il y avait un choix à faire d’un point de vue nutritionnel, il existe bel et bien des légumes à privilégier : les crucifères

Choux, chou-fleur, brocoli, roquette, cresson, blettes, ou encore navet, sont les meilleurs alliés anti-cancer. Dr Anaum Maqsood, spécialiste en oncologie médicale gastro-intestinale et en hématologie oncologique à Houston Methodist, explique à nos confrères de Parade que ces légumes contiennent des substances phytochimiques dont plusieurs études ont montré qu’elles ralentissaient la croissance des cancers. Ils sont également très polyvalents, faciles à incorporer dans n’importe quel repas de la journée.

Choisir un légume qu’on aime !

Le docteur Daniel Landau, oncologue et hématologue au Mesothelioma Center d’Asbestos, aux Etats-Unis, privilégie également les légumes crucifères, mais aime aussi manger de la patate douce. « Elles sont relativement faciles à nettoyer et à préparer et, lorsqu’elles sont bien cuites, elles peuvent être aussi délicieuses que les frites traditionnelles », dit-il. En plus d’être un bon aliment pour la prévention du cancer, la consommation régulière de patates douces est également bénéfique pour le cœur, les yeux et le cerveau.

Les deux médecins insistent sur le fait qu’il n’existe pas un type de légume considéré comme le plus puissant en matière de prévention du cancer. Tous les légumes peuvent contribuer à réduire votre risque. Dans cette optique, ils recommandent de donner la priorité à ceux dont le goût vous plaît le plus. Vous serez ainsi plus enclin à les manger !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *