Spread the love


Environ 5 % à 10 % des cancers colorectaux sont dits “de statut dMMR/MSI”. “Les cancers colorectaux dMMR/MSI sont des tumeurs caractérisées par une instabilité génétique dans les cellules tumorales” explique l’AP-HP.

Ces formes particulières, caractérisées par des anomalies de la réparation de l’ADN, favorisent la formation et le développement des cellules cancéreuses avec de nombreux néo-antigènes et en réaction, une intense réaction du système immunitaire qui n’arrive pas à maîtriser la maladie métastatique.”

100 % des patients de l’essai clinique ont vu leur cancer disparaître

Ces cancers colorectaux particuliers sont donc particulièrement difficiles à traiter, avec (à l’heure actuelle) environ un tiers des cas qui deviennent métastatiques.

Toutefois, un nouveau médicament pourrait changer la donne : il s’agit du Jemperli®, dont le principe actif est le dostarlimab. Au cours d’un essai clinique de phase 2 réalisé par le Memorial Sloan Kettering Cancer Center (aux États-Unis), ce médicament a été testé auprès de 42 patients atteints d’un cancer colorectal dMMR.

Les résultats sont “sans précédent” d’après le laboratoire pharmaceutique GSK qui commercialise le Jemperli® : 100 % des patients ont répondu au traitement avec “aucun signe de tumeur à l’examen IRM, à l’endoscopie ou au toucher rectal” ont souligné les experts dans un communiqué paru début juin 2024.

Une alternative à la chirurgie, à la chimiothérapie et à la radiothérapie

Le Jemperli® est déjà autorisé en France depuis le mois d’octobre 2023 dans le cadre du “traitement du cancer de l’endomètre avancé nouvellement diagnostiqué ou récidivant” (ANSM).

Ces travaux, très encourageants pour les patients souffrant d’un cancer colorectal dMMR, seront présentés à l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) 2024. Le Jemperli® pourrait (à l’avenir) constituer un “traitement de première ligne” contre la maladie, et éviter le recours à la chimiothérapie, à la radiothérapie et même à la chirurgie.

Source : communiqué de presse GSK

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *